St Fortunat

 

 

Un peu d'histoire…

Fortunat, diacre de Valence, disciple de St Irénée, a été martyrisé vers 212 en compagnie de Félix.

Ses reliques furent remises aux bénédictines de Charlieu en 1049. Sa fête est le 23 avril.

Dans l'église du village, le retable d'autel de la chapelle St Fortunat contient une statue où le saint est vêtu de la dalmatique du diacre, tenant d'une main la palme du martyre, l'autre main est étalée sur la poitrine, selon une attitude traditionnelle de dévotion. Un reliquaire contenant des ossements est intégré à son buste en bois polychrome du XVIIème siècle.

St Fortunat, martyrisé très jeune (moins de 20 ans) est spécialement invoqué pour les maladies infantiles et la fontaine est placée sous son patronage.

Le pèlerinage, l'un des plus réputés en Forez, était désigné sous le nom de " San Mizery ".

On plongeait la chemise de l'enfant malade dans le bassin, son évolution tenait lieu d'oracle, puis l'enfant était conduit à l'église, un prêtre lui récitait un évangile de St Jean (Jean 1 versets 1 à 14), le touchait avec son étole et lui faisait embrasser les reliques.

 

Le site de St fortunat aujourd'hui

 

Sa légende

Fortunat d'origine italienne, était disciple de St Irénée.

Le petit château de la ferme Blanchon était une seigneurie. Mizérieux (du nom de misère) était pauvre. Fortunat serait venu dans notre région pour aider les gens qui étaient sous l'emprise des seigneurs, et surtout manquaient d'eau.
Ce serait Fortunat qui fit jaillir la source. Peut être par reconnaissance, naquit le culte voué à ce jeune religieux.

A une époque, nous ignorions les dates, une statue du Saint devrait se trouver près de la source.


Un jeune bouvier de " l'étang " sur la commune de Nervieux conduisait ses quatorze bœufs sur les pâturages de St Misère au lieu dit St Fortunat pour les faire paître et abreuver. Un jour qu'il y avait la vogue à Balbigny, le jeune demanda à son patron de lui donner du temps pour y aller : ce qui lui fut refusé.

Le pauvre entendant les " flons flons " eut une idée : Placer la statue au milieu du troupeau. Il lui dit : " Si tu gardes mes bœufs, je croirai en toi et si tu ne les gardes pas je te casse les deux bras. " En revenant de la fête, il trouva le troupeau dispersé. De colère, il prit la statue en la jetant par terre et lui cassa les deux bras. Après avoir rassemblé tant bien que mal ses bêtes, il retourna à la ferme et les remit à l'étable.

En sortant pour rentrer à la maison, il tomba, paralysé et resta ainsi jusqu'à la fin de ses jours. Le pèlerinage à St Fortunat a lieu le 4ème dimanche du mois de juillet. L'eau, soi-disant " miraculeuse " guérit les petits-enfants et surtout les fait marcher.

Il y a déjà longtemps où les pèlerins venaient de tous les coins de France, avec les moyens de l'époque. Après la seconde guerre mondiale, tout doucement les traditions se sont perdues. Ce lieu très visité dans les temps anciens pour ses bienfaits et ses miracles, a maintenant comme seul intérêt son site agréable bien rénové et sa source. De nos jours, les pèlerinages sont très rares. Cependant, cet endroit attire encore des visiteurs.

Il y a un petit édicule sur cet emplacement, on peut s'y recueillir et voir la statue du saint bien habillé, mais il manque les bras !

 

Récemment, trois jeunes filles étudiantes en Histoire de l'Art ont peint sur les murs intérieurs quelques fresques significatives : la source, la palme des Martyrs, la nature avec le blé et la vigne et un pèlerin portant un enfant sur son dos.

 

Des travaux ont été effectué en 1996

 

PASSER SUR LES DEUX IMAGES CI-DESSUS POUR VOIR LE SITE DE ST FORTUNAT ACTUELLEMENT